Vous êtes ici : Accueil > Tribune > Consultation en ligne

Consultation en ligne

Le gouvernement projette de mettre en place des mécanismes de consultations en ligne sur différents sujets concernant les Québécoises et Québécois. Ainsi, les citoyens pourront se prononcer via le Web sur des questions leur étant soumis, qu'il s'agisse de projets de loi, de règlements ou d'orientations gouvernementales. Le gouvernement souhaite ainsi stimuler la participation des citoyens à la vie démocratique en établissant des nouveaux canaux de communication qui permettent l'expression citoyenne et sa prise en considération.

Cependant, des questions restent quant à la valeur des consultations en ligne qui peuvent aussi être perçues comme des machines à sondage. En effet, comment assurer une intégration harmonieuse de ces consultations dans l'ensemble des institutions démocratiques ? Quels arrimages sont nécessaires pour que ces consultations fassent vraiment partie d'un processus de participation de la société dans la prise de décisions du gouvernement ?

Question 1 : Souhaitez-vous pouvoir participer à des consultations par voie électronique ?

Réponses

Pourquoi pas, tant que celà reste complémentaire avec les consultations publiques. Intéressant, mais mon avis personnel est sûrement moins important que celui d'un collectif.

Oui

Oui, mais à des consultations non biaisées et dont on tient compte aussi.

oui

oui

Oui

pourquoi pas

Oui.

Question 2 : Si oui, pourquoi ?

Réponses

Ça permet d'exprimer un avis, mais encore là je pense que les citoyens ont plutôt intérêt à s'organiser et à créer une parole collective qui aura plus de poids. Risque que les opinions isolées de chacun ne mènent nulle part.

Économie de temps

Je ne vois pas pourquoi une consultation papier ou lors de commissions seraient plus valables que des consultations en ligne. Ces dernières sont plus pratiques pour moi. D'autres préfèrent des formules différentes et c'est ok. Il faut développer différents moyens de favoriser la participation des citoyen-nes. Les consultations en ligne font partie de la solution, sans être pour autant la solution magique.

c'est plus facile d'acceder à tout moment d'une part et d'autre je ne serais pas influancer par les débats.

il est intéressent de pouvoir dire nos opinions

car nous aimons donner notre opinion sur ce qui touche la corporation et ce à plusieurs niveaux: - Mission - Financement - Participants (Jeunes, santé mentale...) - Lois et réglements

Plus rapide que papier, permet d'avoir des réponses ouvertes comme la présente consultation, ce qui laisse le temps de réfléchir et favorise le choix de la réponse.

Je crois que c'est une bonne façon d'impliquer la population dans les prises de décisions et dans les affaires d'état.

Question 3 : Si non, pourquoi ?

Réponses

Mieux en personne, plus d'échanges

-Aucune rétroaction -On ne sait pas ce les autres en pensent Attention à la longueur des sondage

Plusieurs inconnues dans cette question : sujet de la consultation, durée d'accessibilité à la consultation, capacité de retrouver le questionnaire pour poursuivre la consultation après une interuption, diffusion des résultats, interprétations, traitement des statistiques, informations sur les réponses de autres participants.

Question 4 : Si oui, quels sont les types de sujets qui devraient être soumis par le biais de consultation en ligne ?

Réponses

Le citoyen doit pouvoir s'exprimer sur le sujet qu'il désire. Donc, si le gouvernement s'engage dans la voie des consultations en ligne, chaque consultation publique devrait aussi être accessible en ligne. Ça créerait de l'emploi supplémentaire finalement !

Seln les compétences

Ça en fait beaucoup. Il faut vraiment que j'en dresse la liste?

tout

des sujets d'intérêts publiques

- Mission - Financement - Participants (Jeunes, santé mentale...) - Lois et réglements

Tous les sujets ou presque qui touchent les différents champs d'intervention de l'État dans la vie du citoyen : santé, famille, racisme, travail, impôt, taxes, etc.

Les projets de loi, les différents programmes gouvernementaux.

Question 5 : Quelles sont les conditions nécessaires à l'implantation de ce type de consultation ?

Réponses

Le sérieux. Une consultation doit susciter le dialogue. Une consultation en ligne doit être considérée comme complémentaire avec les autres consultations. Surtout, ne pas réduire les consultations à des consultations en ligne, le processus démocratique serait affaibli !

Liberté de choix (en ligne ou non), Consultation = être entendu??? Interprétation???

Prendre le temps de faire en sorte que monsieur et madame tout le monde se familiarisent avec les consultations en ligne. Débloquer des budgets pour pérenniser les lieux d'accès Internet publics - incluant le salaire de personnes chargées de soutenir les utilisateurs et utilisatrices.

la confidentieliter et la possibiliter d'avoire plusieurs votes pour des différents personnes de la même famille de le faire

une des conditions premières QUI analysera les données et pourquoi? exemples: un référendum ne serais pas acceptable comme consultation en ligne

Attention aux différents groupe de pression qui pourraient mobiliser le résultat.

Possibilité de retrouver le questionnaire pour poursuivre la consultation après une interuption, diffusion des résultats, interprétations disponibles dans un délai restreint, informations statistiques sur les réponses qui le permettent.

Les commentaires des un et des autres doivent être accessibles au public afin de permettre une discussion entre les différents intéressés, ainsi que pour permettre au gens de se faire une opinion du sujet.

Creative Commons Communautique 2005