Oh là là ! Pas de nouvelles depuis plus de deux semaines au sujet de nos consultations régionales sur le développement du gouvernement en ligne ! Gros mea culpa les amis mais bon, vous savez, Céline et moi, lorsque nous n’étions pas en réunion dans les différentes régions visitées, passions la majorité de notre temps en auto, en autobus, etc.… Depuis la rencontre de Gatineau tenue le 4 novembre dernier, nous avons consulté les régions de l’Estrie, de la Capitale nationale, du Bas Saint-Laurent, de l’Abitibi-Témiscamingue ainsi que de la Mauricie et aujourd’hui, nous sommes à Sept-Îles pour la consultation de la Côte-Nord. Ouf !

Histoire quand-même de vous tenir au courant, je vais tenter de vous faire un bref résumé des grandes tendances ressorties de l’ensemble des consultations réalisées depuis notre dernier billet et j’invite ceux et celles ayant participé aux rencontres d’apporter leurs commentaires pour compléter au besoin.

Si l’on peut faire un constat général, c’est que même si on est de plus en plus branché, les besoins de formation sont toujours aussi grands pour de la formation de base, intermédiaire et sur le gouvernement en ligne.

De plus, le milieu communautaire estime qu'il est bien placé pour accompagner et offrir la formation à la population, mais n'a plus les ressources humaines pour assumer pleinement cette tâche. La fin en février prochain du dernier programme qui existait à cet effet, le Programme d'accès communautaire du gouvernement fédéral, inquiète donc pour la suite des choses.

La page citoyenne, quant à elle, met en lumière plusieurs préoccupations, au point tel qu’on la refuse, ou au mieux, on veut être mieux informé avant d’aller plus loin. On souhaite aussi qu’advenant une progression dans ce dossier, que ce développement se fasse étapes par étapes et que le milieu soit consulté avant et qu'il soit au courant de l’ensemble des modalités. On s'inquiète aussi des risques potentiels à partir de l'utilisation de l'ordinateur à la maison (notamment, qu'il ne soit pas sécuritaire) ; on se demande d’ailleurs quelle est la chaîne du réseau (par exemples où est le serveur, il est contrôlé par qui, etc.). Au moins deux régions ont mentionné un enjeu important, c’est-à-dire, que le cadre législatif reste à établir.

Pour ce qui est des autres grandes thématiques touchées par cette consultation, les opinions sont généralement partagées par toutes les régions consultées. On est d’accord avec la mise en ligne de services gouvernementaux dans la mesure où tous y ont accès et qu’on respecte le libre choix. Pour le vote électronique, les préoccupations concernent les questions de sécurité et d’intégrité du processus. Et finalement, en ce qui a trait aux consultations en ligne, on est généralement favorable à ce développement.

En conclusion, les participantes et participants attendent les résultats des consultations et souhaitent que nous prenions position avec les groupes communautaires et que nous nous portions à la défense des intérêts du milieu et des personnes.

Bon alors sur ce, je dois vraiment vous quitter, Céline piétine devant le taxi, nous devons nous remettre en route bientôt. N’oubliez surtout pas la dernière rencontre de notre tournée, celle de Montréal, qui a lieu lundi prochain, soit le 5 décembre. Vu le nombre d’inscriptions déjà reçues, il y aura salle comble au Centre St-Pierre ! À bientôt !